Alose feinte

Alosa fallax

Informations générales

Taille 25 à 50 cm
Poids 0,7 à 1,5 kg
Période de remontée février à juin
Période de dévalaison de l’été à l’automne
Etat des populations Moyen
Tendance Stable
Cliquez sur l'image pour agrandir.

Biologie de l’espèce

L’alose feinte est un migrateur amphihalin et une proche cousine de la grande alose. Les adultes remontent plus tardivement et sur une période de temps plus courte que ceux de la grande alose. Ils sont âgés de 2 à 8 ans.

 

 

Les femelles ont une fécondité élevée : 85 000 à 150 000 ovules par kg. Cette alose est itéopare, c’est à dire qu’elle peut se reproduire jusqu’à 5 fois au cours de sa vie. Les activités de migration sont liées à la température de l’eau.

La reproduction a lieu entre mi-avril et juin dans la partie aval des fleuves. Les sites et le comportement de reproduction (phénomène de « bull« ) sont semblables à ceux de la grande alose. Les œufs de très petite taille tombent sur le substrat et vont éclore très rapidement (3 à 5 jours). La dévalaison se fait dès le début de l’été et dure entre 1 à 2 mois, alors que le temps de séjour en estuaire peut durer jusqu’à 3 étés.

Les aloses feintes vivent dans la zone côtière océanique sur des fonds de moins de 20 m. Elles présentent un comportement social et alimentaire très proche de celui de la grande alose mais leur régime alimentaire est plus piscivore.

 

 

Situation Actuelle

En comparaison avec la grande alose, les connaissances sur l’état de la population d’alose feinte sont moins importantes et plus récentes. Cependant, les suivis menées régulièrement depuis 2007 mettent en avant une espèce qui se porterait plutôt bien sur ces dix dernières années.

Vulnérable sur la plan national. Bénéficie de mesures de protection au niveau européen.

 

 

Historique

Historiquement, il n’existait pas de réelle pêche commerciale sur le bassin, le marché étant surtout orienté sur d’autres espèces.

Depuis le moratoire de 2008, quelques pêcheurs professionnels se sont intéressés ponctuellement à l’alose mais l’interdiction de consommation (présence de PCB – Polychlorobiphényles) en 2011 a conduit à une interdiction à la vente. Cette interdiction a été levée en 2017. En revanche, il existe une réelle pêche sportive à la ligne ciblée sur l’espèce et concernant surtout des pêcheurs locaux.

L’espèce colonise l’aval des bassins dans la partie soumise à la marée dynamique et se situe donc en aval des premiers ouvrages sur la Garonne et la Dordogne. L’alose feinte ne rencontre donc pas de problème particulier de libre circulation sur ces deux cours d’eau.