Lamproie marine

Petromyzon marinus

Informations générales

Taille 50 cm à 1,2 m
Poids 700 g à plus de 2 kg .
Période de remontée décembre à début juillet
Période de dévalaison automne-hiver
Etat des populations Mauvais
Tendance En baisse
Cliquez sur l'image pour agrandir.

Biologie de l’espèce

La lamproie marine est un agnathe – vertébré aquatique sans mâchoire à respiration branchiale et sans écailles – migrateur amphihalin, dont la vie alterne entre l’eau douce et l’eau salée.

 

 

En l’état actuel des connaissances, la lamproie marine ne remonterait pas préférentiellement dans son cours d’eau de naissance.

Les adultes ont une bouche en forme de ventouse. Durant leur vie marine, les lamproies vivent fixées sur des poissons comme les aloses ou les saumons (vie parasitaire). Les femelles ont une fécondité importante (200 000 œufs/kg, avec un poids moyen adulte de 1 à 1.5 kg). Les adultes construisent, dans des zones courantes, des nids à l’intérieur desquels les œufs sont enfouis. Ils meurent après la reproduction. Les jeunes larves vivent enterrées dans des dépôts de sable et de limon pendant de nombreuses années.

 

 

Situation Actuelle

Les modifications apportées aux conditions de vie (obstacles aux déplacements vitaux, dégradation des habitats piscicoles et de l’eau) et le réchauffement de la planète et ses nombreuses conséquences dans tous les compartiments des écosystèmes influent directement sur les stocks de lamproies marines. L’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) classe les lamproies marines parmi les espèces quasi-menacées.

 

 

Historique

La lamproie est une espèce primitive, qui a peu évolué depuis des milliers d’années.

Il s’agit d’une espèce à fort enjeu patrimonial sur le bassin Garonne/Dordogne, exploitée depuis très longtemps (traces de pêcheries datant du XIVème siècle).

Largement étendue en France au début du siècle, l’aire de répartition s’est, depuis cette époque, considérablement réduite et fragmentée en raison de la multiplication des barrages qui ont bloqué sa remontée dans de nombreux cours d’eau.