Le Bazacle

Station de Contrôle;

L’ouvrage


Situé en plein cœur de Toulouse sur la Garonne (370 km de l’Océan Atlantique), l’aménagement hydroélectrique EDF du Bazacle est constitué d’une chaussée de 270 m de longueur de crête, pour une hauteur brute de 4,5 m : cette chaussée déverse une partie de l’année. Deux usines hydroélectriques équipent ce barrage, l’une en rive gauche (environ 10 m3/s turbinés, producteur autonome) et l’autre en rive droite, l’usine EDF du Bazacle.

 

Le dispositif de franchissement

Il est composé d’une passe à ralentisseurs et d’une passe à bassins successifs permettant le contrôle des espèces migratrices suivantes : saumon Atlantique, grande alose, anguille européenne, lamproie marine et truite de mer.

Passe à bassins du Bazacle

Deux passes à poissons sont installées au niveau de l’usine EDF :

La passe à ralentisseurs

La plus ancienne date de  1961 et a été rénovée en 1989 , opération à l’occasion de laquelle la partie amont a été terminée par 3 bassins à orifice noyé. C’est une passe mixte d’une longueur de 56 m, composée de 3 volées à ralentisseurs de fond suractifs (changement en 1996 du bois, dégradé, par du métal) entrecoupées de 2 bassins de repos. Elle fonctionne avec un débit de 0,6 m3/s à 1 m3/s et est située entre la chaussée et l’usine.

La passe à bassins successifs et fentes verticales

Elle a été mise en service en 1989, d’une longueur de 67 m, elle est constituée de 16 bassins (une partie est souterraine). Elle fonctionne avec un débit de 1 m3/s à 1,7 m3/s (et avec un débit complémentaire d’attrait théorique de 2 à 3,2 m3/s selon le niveau amont) et débouche à l’aval contre l’usine et les sorties de groupes.

La chambre de visualisation et la prise d’eau sont communes aux deux dispositifs. Le fonctionnement de ces dispositifs est prévu jusqu’à des débits en Garonne de 500 m3/s, au-delà, l’arrêt des passes est automatique.

Le suivi des migrations

Le suivi des migrations de montaison se fait grâce à un système de vidéo-contrôle installé sur le site au niveau des 2 vitres de visualisation mises en place dans les bassins amonts des 2 dispositifs.