Inventaires par pêches électriques des saumons du haut bassin de la Garonne

Du 3 au 17 septembre 2018, MIGADO a réalisé des pêches électriques de contrôle sur les secteurs de grossissements des jeunes saumons atlantiques (tacons). Ces opérations sont réalisées en partenariat avec l’Agence Française de la Biodiversité et avec la participation de la Fédération de Pêche de la Haute Garonne ainsi que les bénévoles des AAPPMA […]

Du 3 au 17 septembre 2018, MIGADO a réalisé des pêches électriques de contrôle sur les secteurs de grossissements des jeunes saumons atlantiques (tacons). Ces opérations sont réalisées en partenariat avec l’Agence Française de la Biodiversité et avec la participation de la Fédération de Pêche de la Haute Garonne ainsi que les bénévoles des AAPPMA de Varilhes Marignac, Lannemezan et Bagnères-de-Luchon.

Ce suivi biologique concerne l’Ariège, la Garonne, la Neste d’Aure et la Pique. Il compte parmi les éléments nécessaires à l’évaluation du programme de restauration du saumon et participe à la veille écologique des peuplements piscicoles du haut bassin de la Garonne. Au total, 20 stations ont été étudiées à l’aide d’inventaires classiques (méthode par passages successifs) et cinq autres échantillonnées par le biais d’indice d’abondance.

Ces opérations permettent de vérifier la réussite des repeuplements réalisés sur la Garonne amont, la Neste d’Aure et l’Ariège mais aussi de valider la présence de jeunes saumons sauvages (issus de la reproduction naturelle) sur les secteurs non repeuplés de l’Ariège et de la Pique.

Malgré les mauvaises conditions de très forte hydrologie printanières rencontrées cette année lors des déversements, les premiers résultats obtenus pendant les pêches de contrôle montrent une bonne implantation des jeunes saumons repeuplés. Les inventaires réalisés à proximité des frayères inventoriées sur l’Ariège l’hiver dernier ont permis, comme en 2017, de retrouver des tacons issus de reproductions naturelles.